vendredi 16 juin 2017

Les Sépharades vus par Napoléon Ier et Atatürk



Napoléon Ier, "décret infâme", 17 mars 1808 :

"Art. 18. Les dispositions contenues au présent décret auront leur exécution pendant dix ans, espérant qu'à l'expiration de ce délai, et par l'effet des diverses mesures prises à l'égard des juifs, il n'y aura plus aucune différence entre eux et les autres citoyens de notre Empire ; sauf néanmoins, si notre espérance était trompée, à en proroger l'exécution pour tel temps qu'il sera jugé convenable.

Art. 19. Les juifs établis à Bordeaux et dans les départements de la Gironde et des Landes, n'ayant donné lieu à aucune plainte, et ne se livrant pas à un trafic illicite, ne sont pas compris dans les dispositions du présent décret."

Mustafa Kemal, déclaration à Rafael Amato, reproduite dans Le Levant (Izmir), 3 février 1923 :

"Nous avons quelques éléments fidèles, qui ont uni leurs sorts à celui de l'élément dominant, qui est le peuple turc. Les Juifs, surtout, ayant prouvé leur fidélité à cette nation et à cette patrie, ont mené jusqu'ici, une vie confortable et vivront dans l'avenir, dans le confort et le bonheur."