dimanche 19 mars 2017

Yakup Paşa, le médecin personnel de Mehmet II

Jean-François Solnon, Le turban et la stambouline : l'Empire ottoman et l'Europe, XIVe-XXe siècle, affrontement et fascination réciproques, Paris, Perrin, 2009, p. 152-153 :

"En offrant un statut à l'Eglise chrétienne d'Orient (ce qui devait encourager les Grecs à revenir peupler Istanbul et retenir ainsi des hommes habiles au commerce), Mehmed II, le nouveau basileus, démontrait son ouverture d'esprit et sa sagesse. Il en donna encore la preuve en accueillant parmi ses proches serviteurs d'autres non-musulmans à qui il accorda sa confiance. Giacomo di Gaeta fut l'un d'eux. Italien d'origine (Gaète est un port situé entre Rome et Naples), Giacomo était juif. Réfugié à Istanbul, il fut appelé auprès du sultan pour devenir son médecin personnel et le resta tout au long du règne. Qu'il fût de religion mosaïque importait peu au souverain qui en fit l'un de ses conseillers et lui confia des responsabilités politiques, avant comme après sa conversion à l'islam. Ainsi Giacomo, devenu le musulman Yakub pacha, promu vizir, fréquenta aussi bien le palais du Grand Seigneur que la demeure du baile de Venise à Péra, jouant les utilités entre la Sublime Porte et la Sérénissime. A sa mort, il laissa deux familles, l'une juive, l'autre musulmane, qui toutes deux bénéficièrent du privilège d'exemption fiscale accordé par son impérial patient."