samedi 18 mars 2017

L'engagement de Moshe Sharett dans l'armée ottomane



Jacques Kupfer, Le glaive de David. Aux sources de Tsahal dans la première guerre mondiale, Paris, Editions Laurens, 1998, p. 35-36 :


"(...) des Juifs sionistes continuent à affirmer une solidarité sans faille avec le sultanat [en 1914]. De nombreux volontaires s'engagent à titre individuel dans l'armée turque dont le futur ministre des Affaires étrangères de l'Etat d'Israël, Moshe Shertok (Sharett).

Le 16 avril 1915, quarante étudiants du lycée d'Herzlya se portent volontaires dans l'armée turque et sont envoyés à Baalbek puis à l'école d'officiers de Constantinople."

"Moshe Sharett", Le Monde juif, n° 39, juin-août 1965, p. 39 :

"Moshe Sharett était né en Ukraine, en 1894. Il avait 12 ans lorsque son père, un des premiers membres du Mouvement « Bilou », vint s'installer en Palestine. Le jeune Czertok (nom de la famille avant son hébraïsation en Sharett) apprit l'arabe et, plus tard, étudia le droit à l'Université de Constantinople. Mais, par suite de la première guerre mondiale, il servit dans l'armée turque, en qualité d'officier. Après la première guerre mondiale, il devint secrétaire de l'Exécutif Sioniste de l'époque, et adhéra alors au Mouvement « Ahdout Avoda »."