jeudi 18 août 2016

Le sultan Mehmet II et les Juifs

Richard Ayoun, "Le statut des Juifs dans l'Empire ottoman au XIXe siècle", Revue historique de droit français et étranger, n° 70, avril-juin 1992, p. 197-198 :

"L'Empire byzantin prend fin en 1453, avec la prise de Constantinople par Mehmed II (1432-1481). Moins de dix ans plus tard, le dernier bastion des Latins et des Byzantins, la Morée, tombe également entre les mains des Osmanli.

Les Juifs, persécutés et humiliés sous les Byzantins, accueillent avec plaisir leurs nouveaux maîtres en tant que libérateurs et sauveurs, d'autant que, trois jours après son entrée à Constantinople, Mehmed II proclame que les Juifs doivent rentrer chez eux sans crainte et peuvent pratiquer leur religion et exercer leurs professions dans une totale liberté. Mehmed II invite les Juifs des provinces de tout l'Empire à s'installer à Constantinople. (...) Le grand rabbin Capsali est invité à devenir membre du conseil du sultan, le diwan, aux côtés d'un ouléma et du patriarche. Les diverses communautés ont le libre choix de leurs dirigeants. Les Turcs traitent les Juifs avec bienveillance car ils voient en eux un élément sûr de la population, capable d'amener la prospérité dans les régions qu'ils ont conquises et que des siècles de guerre avaient ruinées."