samedi 12 octobre 2013

La "fierté" pro-communiste de Lionel Jospin et François Hollande

Lionel Jospin, déclaration à l'Assemblée nationale, 12 novembre 1997 :

"Pour autant, pour moi, le Parti communiste français s’inscrit dans le Cartel des gauches, dans le Front populaire, dans les combats de la Résistance, dans le gouvernement tripartite de la gauche en 1945.

Il n’a lui-même jamais porté la main sur les libertés. Même s’il n’a pas pris ses distances assez tôt avec les phénomènes du stalinisme, il a tiré des leçons de son histoire. Il est représenté dans mon gouvernement, et j’en suis fier !"

François Hollande, meeting à Limoges, 27 avril 2012 :

"Il y a une culture communiste, et je veux ici même lui rendre hommage, cette culture qui a fait que la radicalité pouvait trouver un débouché que le monde ouvrier pouvait trouver une dignité, qu’il y avait aussi cette capacité, dans  certaines  circonstances, à  se  mettre  en  résistance.  Je  salue  la mémoire  de  tous  ces  résistants,  et  notamment  communistes,  qui  ont  permis  que  nous  soyons  libres  aujourd’hui.  Et quand  j’entends  le  candidat  sortant  se  gausser,  se  moquer  du  communisme  français, qu’il revienne là encore à l’histoire pour savoir ce que l’on doit aussi, quelles que soient les critiques que nous ayons pu émettre (et il y en avait à formuler !) oui, ce que l’on doit aussi à ce parti dans l’histoire de la France."