lundi 1 octobre 2012

Marx Dormoy (ministre de l'Intérieur socialiste) et l'immigration

Marx Dormoy, directive aux préfets, 14 avril 1937 :

"Il est vraisemblable que nous aurons affaire non seulement à une masse mouvante plus ou moins indésirable de sans-travail et d'émigrants, de provenances diverses, en quête d'un pays susceptible de les accueillir en leur procurant des moyens d'existence, mais encore à des individus franchement douteux, à la moralité suspecte. Il convient de refouler impitoyablement tout étranger qui cherchera à s'introduire sans passeport ou titre de voyage valable, ou qui n'aura pas obtenu de visa consulaire, s'il est soumis à cette formalité.

A ce point de vue, notre vigilance devra être particulièrement en éveil vis-à-vis des originaires de l'Europe centrale et orientale. Sinon nous risquons de voir arriver chez nous des individus sans travail et sans ressources en quête de situations quelles qu'elles soient. Pour parvenir à leurs fins, ils utilisent tous les prétextes et recourent à tous les subterfuges. Or tous ces immigrants viennent de plus en plus submerger nos professions commerciales et artisanales, pesant ainsi sur notre économie générale."

Marx Dormoy, directive aux préfets, 2 juillet 1937 :

"Je suis informé de divers côtés que les mouvements d'immigration clandestine se poursuivent et que de nombreux Polonais, surtout, parviennent à pénétrer en France sans visa, sans passeport, ou même sans pièces d'identité d'aucune sorte."