samedi 30 juin 2012

1933 : le désarroi d'un grand patriote et historien allemand d'origine juive

Ernst Kantorowicz, lettre au ministre de la Science prussien, 20 avril 1933 :

"Il me semblait que moi qui me suis engagé volontairement en août 1914, qui ai combattu, pendant et après la guerre contre les Polonais à Poznan, contre l'insurrection spartakiste à Berlin et contre la République des Conseils à Munich, je ne puisse m'attendre à être dépouillé de ma charge en raison de mon ascendance juive ; il me semblait que par les écrits que j'ai publiés sur l'empereur Frédéric II Hohenstaufen, je n'aurais pas besoin de garantie, ni passées ni présentes, pour attester de mes sentiments en faveur d'une Allemagne réorientée dans un sens national ; il me semblait que mon attitude fondamentalement enthousiaste envers un Reich dirigé en un sens national, allait bien au-delà de l'attitude commune, influencée par les événements et ne soit pas effritée en raison de l'actualité récente (...). Pourtant, moi, en tant que Juif, je suis contraint de tirer des conclusions nettes de ce qui arrive et de laisser de côté mes devoirs professionnels pour le semestre d'été."