dimanche 6 mai 2012

Les Juifs et la turcologie

Ármin Vámbéry : orientaliste et explorateur hongrois, théoricien d'une parenté entre les langues turque et hongroise.

David-Léon Cahun : journaliste et orientaliste français, auteur de Introduction à l'histoire de l'Asie : Turcs et Mongols, des origines à 1405 (1896).

Gyula Germanus : écrivain et islamologue hongrois, agent secret au service de l'Etat ottoman durant la Première Guerre mondiale.

Bernard Lewis : historien anglo-américain, spécialiste de l'Islam et de l'Empire ottoman, auteur de The Emergence of Modern Turkey (1961) et Istanbul and the Civilization of Ottoman Empire (1963).

Stanford J. Shaw : historien américain, spécialiste de l'Empire ottoman et de la République de Turquie, auteur de History of the Ottoman Empire and Modern Turkey (1976-1977) et The Jews of the Ottoman Empire and the Turkish Republic (1991).

Arnold Reisman : ingénieur et professeur de management américain, spécialisé dans l'histoire des professeurs austro-allemands réfugiés en Turquie dans les années 30.

Jacob M. Landau : orientaliste israélien, spécialiste des mondes arabe et turc, auteur de Jews, Arabs, Turks (1993), Pan-Turkism : From Irredentism to Cooperation (1995) et Exploring Ottoman and Turkish History (2004).

Claude Cahen : orientaliste français, spécialiste des Seldjoukides, auteur de La Turquie pré-ottomane (1988).

Maxime Rodinson : islamologue et sociologue français, auteur de La fascination de l'Islam (1980).

Gilles Veinstein : historien français, spécialiste de l'histoire turque et ottomane, co-auteur de Histoire de l'Empire ottoman (1989).

Avigdor Levy : professeur israélien d'études proches-orientales et juives, auteur de The Sephardim in the Ottoman Empire (1992) et directeur de Jews, Turks, Ottomans : A Shared History (2002).

Jacob Barnai : historien israélien, co-auteur de The Jews in Izmir in the 19th Century (1984).

Henri Nahum : médecin et historien français, auteur de Juifs de Smyrne, XIXe-XXe siècle (1997).