vendredi 20 avril 2012

Les Juifs et l'art du théâtre dans l'Empire ottoman

Bernard Lewis, Comment l'Islam a découvert l'Europe, Paris, La Découverte, 1984, p. 260-261 :

"Plus directe que ces contacts occasionnels à l'étranger fut l'influence exercée par les immigrants juifs d'Europe qui, dès les XVIe et XVIIe siècles, représentèrent en Turquie des pièces de théâtre. Ils furent suivis dans cette voie par des troupes grecques, arméniennes et même gitanes. C'est à eux, semble-t-il, que l'on doit d'avoir introduit en Turquie la notion de spectacle théâtral et d'avoir organisé la première représentation. Ce furent eux qui formèrent les premiers acteurs musulmans, gitans pour la plupart. A l'époque du sultan Murad IV (1623-1640), de jeunes Gitans donnaient des représentations au Palais tous les jeudis. Ces influences contribuèrent largement au développement d'un art typiquement turc appelé orta oyunu, sorte de théâtre populaire, pour une bonne part improvisé, un peu semblable à la commedia dell'arte. Une miniature conservée dans un album du sultan Ahmed Ier (1595-1603) dépeint une de ces représentations. L'orta oyunu a puisé à plusieurs sources : la tradition toujours vivace du mime antique, le nouveau type de spectacle importé par les juifs espagnols et le théâtre italien que les résidents européens à Istanbul et des contacts avec l'Europe, notamment l'Italie, firent découvrir aux Ottomans. Certaines pièces européennes ont peut-être même été reprises sous cette forme. Le thème d'Othello, par exemple, tout à fait accessible aux spectateurs musulmans, constitue la trame d'un célèbre orta oyunu.

De Turquie, ce genre de théâtre populaire gagna l'Iran où les premiers « mystères », commémorant le martyre de Husain et de sa lignée, furent représentés à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle."